Evolutions des travaux

Nouveautés printemps 2008 Le projet des Jardins d'Epicure, pierre par pierre...
Lire la suite >>

La RESIDENCE des JARDINS d’ EPICURE

Historique et Présentation+ Photos

Ouverture et contacts

L’équipe d’encadrement

Les résidents (Photo et présentation individuelle)

Vie de la Résidence ( ou Actualités)

 

HISTORIQUE et PRESENTATION

FOYER d’ACCUEIL MEDICALISE de LA FERTE sous JOUARRE

L’établissement

L’établissement prévu pour accueillir des personnes retraitées, issues du secteur protégé du travail est un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) installé à La Ferté sous Jouarre, en centre-ville, dans un bâtiment du XVIIIème siècle dont la réhabilitation ingénieuse et esthétique, conduite par l’Aftam, maître d’ouvrage et par l’entreprise CHANIN, maître d’œuvre, est terminée depuis octobre 2011.

L’investissement engagé pour la réhabilitation du bâtiment, environ 6.10 millions d’euros dont 1.25 millions de subventions régionales et départementales, 50000€ apportés par les Jardins d’Epicure et 4.8 millions de prêts bancaires.

L’édifice accueillera 35 personnes handicapées : 32 à titre permanent et 1 à titre temporaire, logées dans des studios d’au moins 22 m² chacun, plus 3 en accueil temporaire ou de jour. Les résidents, non dépendants au plan de la mobilité, circuleront en ville d’autant plus facilement que leur Foyer est situé au centre de celle-ci et que l’association les Jardins d’Epicure les encouragera, par une organisation adaptée et en coopération avec le tissu associatif de La Ferté, à s’intégrer à la population locale.

Le personnel accompagnant les résidents, cadres et employés, y compris l’antenne médicale, sera de l’ordre de 30/35 ETP (équivalant temps plein). Une partie de l’équipe doit être mise en place avant l’arrivée des résidents pour la formation des agents et pour la mise au point des procédures et des circuits. Son recrutement est assuré par l’Aftam.

Le budget annuel d’exploitation en année de croisière, présenté par l’Aftam, s’élèverait à 2, 69 millions d’euros dont 1.93 au titre de l’hébergement et 0.76 au titre de la médicalisation.

NB Les autorisations d’ouverture relèvent d’une part du Conseil général de Seine et Marne, d’autre part de l’Agence régionale de santé de l’Ile de France. En effet, es deux organismes supporteront l’essentiel des dépenses d’exploitation, le premier, par la prise en charge des frais d’hébergement, le second par le règlement des charges induites par la médicalisation de l’établissement.

Les résidents contribueront aux dépenses d’hébergement dans la limite de leurs capacités financières.

Les autorisations nécessaires seront accordées dans les prochaines semaines.

Mars 2012